Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 11:23

Comme les articles sont publiés à partir du plus récent,

voici la liste de l'ensemble des chapitres composant ce sujet :

 

Présentation

Premiers pas

Ajout du clavier

Apparition et disparition de la note

Un peu de couleur

 

Petite vidéo vaut bien autant qu'un long article !!

 

 

  NB : Il est également important que dans le "Global Setting", le paramètre "Midi Channel" du bloc "Midi Virtual Keyboard" soit sur 1 et non sur "Off" !

 

Mais chose écrite est bien plus précise !!

 

A partir de la machine que nous avons réalisée dans le chapitre " Premiers pas ", nous allons maintenant " prendre la main " en ajoutant un accessoire indispensable à un synthétiseur, le clavier !  

 

Cette opération est assez simple. Mais pour qu'elle réussisse, il convient de vérifier que la configuration est correcte. Pour ce faire, cliquer " Configuration, Global setting ", puis, tout en bas de la fenêtre qui s'est ouverte, cliquer sur le " A " du bloc " Midi virtual keyboard, Midi port ". Ensuite, avec " Configuration, Patch settings " cliquer sur le " A " de " patch midi port ".

 

Ceci fait, on peut ajouter une entrée clavier à notre instrument avec le choix " M-Note " dans le menu " Interface " obtenu à partir d'un clic droit sur la fenêtre de Studio Factory. Ceci a pour effet de faire apparaître un rectangle nommé M-Note comportant des "sorties " que nous pourrons connecter selon nos besoins.

 

Le clavier lui-même sera ajouté à notre espace de travail en cliquant " Visualiser, Virtual Midi Keyboard ".

 

Dans un premier temps, établissons la connexion depuis la sortie Frq (Fréquence) de l'interface clavier M-Note, vers l'entrée FM (modulation de la fréquence, donc de la note), du VCO.

Comme nous commandons maintenant notre VCO depuis l'extérieur, il faut, pour que la note soit juste, agir sur le bouton " Freq " pour amener la valeur à 000Hz (Zéro Hertz).

Lançons notre nouvelle machine...

 

On peut constater que maintenant, lorsque l'on clique une des touches du clavier virtuel, le son émis est conforme à la note de ce clavier.

 

Si l'on connecte la sortie " Frq " à l'entrée " Ch2 " (canal 2) de notre oscilloscope, on peut voir que la position de la ligne jaune du canal 2 sur l'écran du scope, représentant donc la tension du la commande provenant du clavier, change de niveau en fonction de la touche jouée sur le clavier virtuel. C'est le signe du fonctionnement de la commande par la tension depuis le clavier vers le VCO. Sur un véritable oscilloscope, on pourrait même mesurer cette tension et prédire quelle note sera jouée ! De la même manière, on peut raccorder la sortie " Gate " à l'entrée N° 3 du scope et constater qu'à chaque clic sur une touche du clavier virtuel correspond une montée de la ligne numéro 3 du scope. Dans ce cas, on peut voir que le niveau passe de nul à maximum instantanément et que ce niveau ne s'arrête jamais sur une valeur intermédiaire. C'est un signal qui indique que quelque chose s'est passé sur le clavier ! Il est "Binaire" (0 ou 1, Off ou On...).

 

Patience, nous allons bientôt l'utiliser...

 

Nb : je me permets de conseiller à ceux qui voudraient suivre cette série d'articles avec exercices pratiques, de sauvegarder chaque étape de la réalisation du synthétiseur (Fichier, Enregistrer sous) car, souvent, le travail déjà fait sert de base à la démonstration suivante...

 

 

A suivre...

Repost 0
Published by DonQuichutte - dans Technologie siences
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 12:04

Comme les articles sont publiés à partir du plus récent,

voici la liste de l'ensemble des chapitres composant ce sujet :

 

Présentation

Premiers pas

Ajout du clavier

Apparition et disparition de la note

Un peu de couleur

 

Pour ces premiers pas, il nous faudra un outil.

 


Vous pourrez en disposer après avoir extrait le contenu du fichier archive que vous aurez téléchargé en cliquant sur le lien ci-dessous.

 C'est un excellent programme simulateur de synthétiseur analogique. Bien qu'il soit complètement gratuit, ce programme est très performant, précis, réaliste, et, à mon avis, assez extraordinaire !
http://www.syntiac.com/zips/studiofactory044win32.zip
Vous disposez ainsi d'un dossier nommé "studiofactory044.." qui contient divers fichiers dont un nommé "StudioFactory.exe".

 

C'est lui le programme magique...
 

 

Nous voici prêts à commencer !!

 

Tout instrument de musique comporte au moins un générateur de son. Les cordes pour le violon, l'anche pour le saxo, le sifflet pour le tuyau de l'orgue, la lame pour le vibraphone, Etc. Pour le synthétiseur, la génération du son est assuré par le VCO. Sous cet acronyme barbare se cache la définition détaillée de ce générateur, mais en Anglais : "Voltage Controled Oscillator", ce qui donne en bon Français : "Oscillateur Contrôlé par une tension". C'est un sous ensemble électronique qui sera chargé de produire la vibration initiale nécessaire à la production du son. Comme son nom l'indique, une tension (Voltage) que l'on peut faire varier, contrôlera la fréquence de la vibration produite.

 

La tension variable a été retenue, pour les synthétiseurs, comme moyen de contrôle de la majorité des sous-ensembles des synthétiseurs analogiques. La tension de commande peut être produite par une touche de clavier, un quelconque bouton de réglage ou même, on le verra plus tard, par d'autres circuits électroniques.

 

Mais passons aux choses sérieuses. Je vous invite maintenant à construire votre premier instrument !

 

Après avoir téléchargé, installé et lancé "Studio Factory", cliquez sur "Fichier, Nouveau, Nouveau Patch" et suivez bien les indications de l'animation ci-dessous...

 

 

Alors, bien sûr, ce n'est qu'un début ! On ne peut arrêter ou lancer le son qu'avec la commande de "transport", on ne peut changer la note produite qu'en manoeuvrant le bouton de féquence, on ne peut changer la couleur du son qu'en cliquant sur le choix des formes d'ondes, mais c'est tout de même un résultat que l'on ne pouvait obtenir qu'après plusieurs heures de câblage à grand renfort de fer à souder dans ces temps pas si reculés !!

 

Vous pouvez par simple curiosité changer la forme du signal, faire varier la note à l'aide du potentiomètre de fréquence, changer d'octave avec les cases +1 ou +2, changer le volume du son avec le bouton "Amplitude". Et, enfin, un dernier bouton dont l'effet ne s'entend que sur un signal "carré", le "PWidth", qui change le rapport de temps entre les alternances positives et négatives. On dit "variation de rapport cyclique" (Notez que vous pouvez voir l'effet sur le scope et que les fréquences basses comme 150 Hz pa exemple, permettent de mieux constater les différences de réglage de ce bouton). Vous pourrez voir par la suite que cela peut être très utile et spéctaculaire dans notre musique synthétique...

 

Notez que pour faire tourner les boutons de réglage, il faut positionner le curseur dessus, maintenir le clic de gauche et déplacer la souris vers le haut pour augmenter, vers le bas pour diminuer.

 

Dans la prochaine étape, je vous proposerai de faire varier la note à l'aide d'un clavier...

 

A suivre...

 

 

Repost 0
Published by DonQuichutte - dans Technologie siences
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 21:40

 

 

 

Comme les articles sont publiés à partir du plus récent,

voici la liste de l'ensemble des chapitres composant ce sujet :

 

Présentation

Premiers pas

Ajout du clavier

Apparition et disparition de la note

Un peu de couleur

 

Pour tous les musiciens et techniciens, les synthétiseurs des années 70 ont marqué cette époque comme une révolution technologique majeure. Les synthétiseurs d'aujourd'hui, même s'ils n'ont plus grand chose à voir avec ces ancêtres, reprennent bon nombre de termes techniques définis pour ces machines, comme, par exemple, les commandes de réglage des enveloppes et des filtres sur nos claviers arrangeurs actuels.

 

Avec cette série d'articles, je propose, avec un retour de plus de quarante ans en arrière, une analyse détaillée du fonctionnement de ces instruments de "l'âge de pierre" de la musique synthétique moderne, complétée par la construction de votre propre synthétiseur !...

 

Voici un échantillon de ce que vous pourrez faire après avoir lu cette série...

 

Avec  cet échantillon, ne soyez surtout pas ni décus ni effrayés car la suite vous montrera que les possibilités ne se limitent pas à ce triste exemple et que tout cela est finalement très simple même si les apparences pourraient inciter à croire le contraire !!
A suivre...
Repost 0
Published by DonQuichutte - dans Technologie siences
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 17:00

jukebox_fond.jpg

 

La "boite à musique" que je vous propose date de 1948 !

 

Il s'agit d'un Wurlitzer 1100. Il est plus récent que celui de l'affiche ci-dessus mais il est basé sur le même mécanisme.

C'est un concentré de technologie..

 

Pensez donc : cette machine est capable de jouer 24 titres différents au choix de l'auditeur, en pressant simplement un bouton ! Tout cela dans seulement 160 Kilos !

 

Le Juke Box que vous trouverez plus bas fonctionne. Il vous permet d'écouter 24 titres que j'ai massacrés moi-même avec mon clavier arrangeur.

 

Pour des raisons purement pratiques, et surtout pour vous éviter d'avoir à pratiquer une ouverture dans votre écran pour y glisser la pièce de monnaie habituellement demandée, j'ai supprimé le monnayeur ! ... J'ai aussi apporté quelques aménagements au clavier de choix des numéros de morceaux de manière à mieux correspondre à ce que Windows sait faire... Pour le reste, et particulièrement pour la cinématique de la partie mécanique, j'ai respecté le fonctionnement de la machine originale. La tête de lecture est, en effet placée tout en haut et un "ascenseur" lui apporte le disque à lire. 

 

Vous obtenez la liste des 24 disques 78 tours en passant la souris entre le clavier de choix et le petit afficheur.

 

Bon, je sais, il faudra que je remplace le tube néon qui éclaire la partie droite du baffle car il nous fait de temps à autre quelques caprices, mais, vous savez, pour une machine de cet âge, c'est un peu normal !!!

 

Amusez-vous !!

 

 

 

Il vous sera plus facile de voir les détails et de choisir un morceau en passant en mode plein écran (F11).
Les utilisateurs de FireFox version 15.0.1 risquent de ne pas entendre la musique s'ils utilisent le "plugin" Flash player 11.4.402.287. La solution la plus simple est de lancer cette animation avec Window Explorer ou Google Chrome.
Sinon, il est toujours possible de Désinstaller Flash player puis réinstaller la version 11.2. en attendant que la correction soit apportée soit par Adobe soit par Mozillia...
Repost 0
Published by DonQuichutte - dans Technologie siences
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:00

Encore une nouvelle version aujourd'hui ! Voyez l'article concernant cette mise à disposition...

 

Dernière minute (13/02/2014). J'ai mis en ligne une version destinée aux tablettes Androïd qui est plus aboutie que la version Windows ci-dessous tout en reprenant le même principe. Cette nouvelle version permet en outre l'export et l'import de tablatures dans une base de partage... Voir cet article... N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement !

...Versions et nouveautés... 

Les guitaristes ont leur propre système de notation des accords que l'on nomme "Tablatures". Pour les claviers, les accords sont le plus souvent notés au dessus des portées sous forme abrégée (A, B, C...). Quelques éditeurs publient, à destination des débutants, des partitions comprenant une vue miniature de clavier indiquant les notes à jouer pour obtenir l'accompagnement de chaque mesure. Mais je ne connais pas de logiciel permettant à un utilisateur de saisir lui-même pour les imprimer, les accords qui seront représentés sous cette forme imagée. 

 

If you don't speak French, I'm sure you will understand the way to use the program, despite all the french texts ! Therefore, if someone like to have this software with English language texts,

I'm ready to make it, as soon I'll get the demand.

Please could you write this demand into a comment in the present page.

 

Yamaha-PSR-S910

 

Le programme que je propose ci-dessous reprend cette idée et permettra aux musiciens de saisir jusqu'à 40 accords pour une feuille de partition. 
Les accords à saisir seront à "récupérer" depuis une partition standard (soit téléchargée soit provenant d'un logiciel comme "Band In A Box", ce dernier possédant d'ailleurs un système de représentation des tablatures destiné aux guitaristes...).
 
Par ailleurs, ce programme permet de spécifier le renversement, c'est à dire la manière de jouer l'accord, pour chaque mesure pour faciliter l'exécution du morceau, ainsi que de placer les barres de reprise.
 
Il permet également de spécifier le titre du morceau, des remarques propres au morceau, des lignes de texte sous chaque ligne d'accords et un indicateur coloré pour chaque mesure. On peut donner à cet indicateur, la signification que l'on veut, par exemple, quelle partie du morceau est concernée ou quel temps l'accord doit être tenu...
 
L'utilisation de ce programme est facile.
Il suffit de cliquer sur la case représentant la mesure que l'on veut éditer pour obtenir l'affichage d'une fenêtre d'édition contenant toutes les commandes de définition du contenu de la mesure.
Un petit carré vert indique la présence d'un texte d'aide. Placer le pointeur au dessus du carré pour afficher ce texte...
 
Des outils comme la copie, la suppression l'insertion de mesures ou l'impression de la page  sont offerts par un menu accessible à partir du logo "outils", (voir l'exemple de page obtenue à la fin de l'article...).
 
L'utilisation de ce programme est libre.
Elle suppose toutefois que le service "Flash Player" de Adobe soit installé sur la machine utilisée. Il peut être utilisé soit directement à partir de cette page, (dans ce cas il est conseillé de passer en mode "Plein écran" (F11) pour éviter les manipulations compliquées des ascenceurs !), soit installé sur le disque local à partir de la version téléchargée.
 
Notez que la sauvegarde du morceau saisi se fait sur le disque local dans un fichier spécifique à Flash. Le partage de ces fichiers est possible mais nécessite une explication approfondie que je suis prêt à vous commuuniquer si besoin est...
 
L'auteur ne peut assumer aucune responsabilité en cas de mal-fonctionnement de ce programme qui vous est proposé tel quel.
 
Je vous en souhaite une bonne utilisation.
N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires en déposant un message dans cet article Blog.
 
Exemple de page imprimée à partir de ce logiciel...
 
Gigolo
Vous remarquerez les noms d'accords, les renversements et les diverses indications destinées à l'exécution du morceau comme les barres de reprise...
 
 

Versions et nouveautés  

 

 

** Attention !! (le 30/06/2012)

L'utilisation avec FireFox 12 ou 13 associé à Flash player 11.3 donne de mauvais résultats à l'impression.

Deux solutions à ce problème :

1 - Utiliser Microsoft Internet Explorer ou Google Chrome.

2 - Désinstaller Flash player puis réinstaller la version 11.2

Désolé pour cet inconvénient bien indépendant de ma volonté !!

 

 

** Nouvelle version mise en ligne le 05/06/2012.

Permet de choisir de représenter les accords avec le claviers-guide ou seulement le nom des accords dans les cellules d'accord, soit individuellement au moment de la saisie, soit en général au moment de l'impression.

Permet de saisir un texte libre à la place du nom de l'accord.

++ Quelques corrections de fonctionnement

++ Suppression de l'animation de présentation.

 

 

 

Repost 0
Published by DonQuichutte - dans Technologie siences
commenter cet article

Profil

  • DonQuichutte
  • Passionné de technologie, amoureux de culture et défenseur de la francophonie...
  • Passionné de technologie, amoureux de culture et défenseur de la francophonie...

Logiciel Android de tablature claviers

Rechercher